dimanche 23 septembre 2018

Nouvelles pour le dernier trimestre de 2018

Au mois de juillet, une triste nouvelle nous a désarçonnés : le décès d’une personne que nous adorions !

A part cette très mauvaise nouvelle, ces trois derniers mois ne se sont pas mal passés. Vu le nombre d’entrées de petits nouveaux, nous avons dû contracter une nouvelle Professeur, spécialisée dans l’alphabétisation. Cela devenait urgent !

Au contraire de votre été-fournaise, nous avons eu un hiver très doux et le thermomètre n’est jamais descendu en-dessous de 13º la nuit et 23-24º pendant la journée ! Grâce aux joueurs belges (excellents, faut-il le dire !), les Brésiliens ont pu reprendre enfin leurs activités habituelles et penser à autre chose qu’à la Coupe du Monde ! Quant à nous, belges, nous n’avons reçu que des félicitations et aucune agressivité après ce match !

Petites vacances d’hiver (15 jours) pour les enfants et retour à l’école le 30 juillet ! Cela s’est passé sans problèmes (ou sans « soucis » comme on dit maintenant en Belgique !).
Beaucoup – adultes et enfants - ont été touchés par un sale virus (toux, fièvre..) dont on ne pouvait se débarrasser qu’au bout de 2 semaines de souffrance ! Quand on a déjà une immunité débilitée, c’est difficile !

La campagne électorale bat son plein pour les élections d’octobre (Président, Sénateurs   et Députés). On sent bien qu’on reprendra les mêmes et que l’on recommencera tout de la même façon.

N’oubliez surtout pas que nos enfants ont besoin de votre aide pour pouvoir sortir de leur misère. Ne nous laissez pas tomber, s’il vous plait !!

On vous embrasse.


     Evelyne et Michel
             van der Meersch 
               et les enfants 

Vicinius, ou la vie en enfer d'un garçon de 9 ans

Vinicius est au milieu sur la photo.
Nous sommes en avril 2018. Depuis le début de la nouvelle année scolaire, le 19 février 2018, nous accueillons à Crianças do Mundo des petits nouveaux de 8 et 9 ans, une trentaine jusqu’à présent. Vous savez sans doute qu’au Brésil, les enfants ne vont à l’école qu’une demi journée, soit 4h par jour. Depuis quelques années, les écoles municipales avaient commencé le travail en “temps intégral”, c’est-à-dire que les enfants restaient à l’école toute la journée. Ils n’avaient toujours que 4h de cours et le reste du temps, ils jouaient. Mais par manque d’infrastructure et de personnel, le travail avec les enfants s’avère très difficile et depuis le début de cette année, le programme n’est plus obligatoire. Ne restent que les enfants qui le veulent. Généralement, ce sont les parents qui souhaitent voir leurs enfants rester à l’école toute la journée, pour être libres soit parce qu’ils travaillent, soit pour d’autres raisons moins nobles, mais c’est ainsi.

On s'occupe des adultes aussi, à Crianças do Mundo

Cela parait impossible, mais plusieurs personnes entrées pour s’occuper des nettoyages
ont pu, grâce à l’appui moral et financier de Crianças do Mundo ou de « parrains ou marraines » de Belgique, continuer leurs études souvent arrêtées à la 5e ou 6e primaire.

C’est ainsi que Carmen a pu étudier le soir son école secondaire, puis, toujours le soir, après une journée bien fatigante de nettoyages, suivre les cours à l’Université pour acquérir son diplôme supérieur de Psychologie ! Grâce à son courage et l’appui de tous, elle est maintenant depuis 2 ans la psychologue de la maison et la coordinatrice du personnel pédagogique ! Carmen fut parrainée par une de nos amie psychologue belge !

Jucineia, faisait partie, elle aussi, du staff de nettoyeuses de Crianças do Mundo. Elle aussi a eu l’occasion et l’appui total pour poursuivre ses études le soir. Elle termina son secondaire et entra à l’Université où elle obtint son diplôme de Pédagogie.

Notre cuisinière, Nice, une personne de grande qualité, rêvait d’obtenir son permis de conduire pour pouvoir venir travailler à moto. Mais, avec son seul salaire, un mari alcoolique et 2 enfants, elle n’avait pas les moyens de payer ses cours obligatoires et l’examen du permis. Là aussi, nous sommes intervenus et avons trouvé les ressources nécessaires. Elle a maintenant son permis et peut venir tous les jours à moto !

Il y en a encore d’autres comme cela. On vous en parlera une autre fois. Mais tous ces gens et leurs familles sont maintenant sortis de la misère . C’est important, ça !

Prendre un enfant par la main

Prendre un enfant par la main
Pour l'emmener vers demain
Pour lui donner la confiance en son pas
Prendre un enfant pour un roi

Prendre un enfant dans ses bras
Et pour la première fois
Sécher ses larmes en étouffant de joie
Prendre un enfant dans ses bras

Prendre un enfant pas le coeur
Pour soulager ses malheurs
Tout doucement sans parler sans pudeur
Prendre un enfant sur son coeur

Prendre un enfant dans ses bras
Mais pour la première fois
Verser des larmes en étouffant sa joie
Prendre un enfant contre soi

Prendre un enfant par la main
Et lui chanter des refrains
Pour qu'il s'endorme à la tombée du
jour
Prendre un enfant par l'amour

Prendre un enfant comme il vient
Et consoler ses chagrins
Vivre sa vie des années et soudain
Prendre un enfant par la main
En regardant tout au bout du chemin
Prendre un enfant pour le sien

Yves Duteil

CE TEXTE DE YVES DUTEIL EXPLIQUE BIEN CE QUE NOUS FAISONS AUSSI À
 « CRIANÇAS DO MUNDO », AU BRÉSIL

Noël Pour Tous - votre sapin de Noël - le bonheur de nos enfants... un beau partage

Noël approche et il vous faudra penser à l’achat d’un superbe sapin pour illuminer votre maison ! L’asbl « NOËL POUR TOUS » vous en propose de magnifiques (ils le prouvent depuis des années !) et, en plus, TOUT le bénéfice de cette vente va pour nos enfants du Brésil et pour la Maison d’Enfants « La Flèche » à Bruxelles.

Une  aide  annuelle  TRÈS  importante  pour Crianças do Mundo en fin d’année !

Si vous appuyez cette idée formidable mise en oeuvre par des dizaines de volontaires :
Entrez dans leur site : https://noelpourtous.be
Email: info@noelpourtous.be
Facebook: www.facebook.com/NoelPourTous.Sapins
Twitter: www.twitter.com/NoelPourTous       
                   
CELA VA SENTIR BON LE SAPIN ET L’AMOUR  DANS VOTRE MAISON !!

La semaine de l'écologie et de l'hygiène à Crianças do Mundo

Du 27 au 31 août, la division 4 de Crianças do Mundo (Centre de Activités pour Enfants)  a organisé une semaine de l’hygiène personnelle et de l’écologie (recyclages et protection de la nature). Ce fut une semaine très riche en découvertes, en apprentissage de tant de choses que, parfois, les enfants (et les adultes...) ne soupçonnaient pas, au niveau de l’hygiène et de la protection de notre milieu de vie. Comme nous avons la chance de vivre au milieu d’une grande forêt , ce fut un vrai succès.

Cette semaine se termina en apothéose avec représentations (théatre de marionnettes, récitations de poèmes et de textes sur le sujet de la semaine et...la commémoration de l’anniversaire d’Evelyne !

L’intérêt et le comportement des enfants pendant toute cette semaine furent exemplaires et même surprenants ! Formidable !

Comment vous dire

Beaucoup d’entre vous aident nos enfants du Brésil et notre projet depuis plus de 35 ans, sans jamais nous laisser tomber. D’autres nous ont pris en chemin et nous ont rejoints plus tard mais ne nous ont plus lâchés. Cette petite revue trimestrielle est là pour essayer de vous prouver que cela vaut vraiment la peine.
Alors, je ne sais comment vous dire la gratitude que je ressens, en ce moment de ma vie, envers vous tous et ma merveilleuse Evelyne pour ce soutien fantastique, cette confiance toujours présente et qui fait tant de bien, cette générosité envers nos enfants, si proches de nous eux aussi. Une pensée aussi toute spéciale envers nos amis Paul et Brigitte Wilkin qui, à Ohain, tiennent tous les comptes de Belgique et nous représentent si fidèlement et avec une profonde et affectueuse amitié !

Vraiment, je ne sais comment vous dire ce « merci », un mot si court mais qui couvre tant de signification et de  chaleur humaine.

Aujourd’hui, je ne peux que vous supplier : NE LAISSEZ PAS TOMBER NOS ENFANTS, SI CHOUETTES MAIS SI DÉMUNIS, NE LAISSEZ PAS TOMBER « CRIANÇAS DO MUNDO ».

Que Dieu vous bénisse tous !

Michel