jeudi 20 février 2020

Créativité, concentration, sérénité...

Cela fait quelques années que nous constatons un changement radical dans la personnalité et la structure intellectuelle de nos enfants. C’est d’ailleurs un phénomène qui semble mondial : agitation intense dès le plus jeune âge, manque de concentration, déficit d’attention, manque de discipline, manque de mémoire etc...Depuis cette année, nous recherchons des moyens scientifiques ou techniques pour pouvoir changer, améliorer cet état de choses chez nos enfants et nous adapter à ce nouveau problème de génération.
Il y a 1 mois, un de nos anciens et son épouse (lui 36 ans et administrateur d’Entreprise et elle licenciée en Communications) nous ont proposé un tout nouveau système « Supera » qui possède déjà 400 franchises dans tout le Brésil. Ils ont accepté d’administrer une de ces franchises dans notre ville et nous proposent de créer une cellule de 12 enfants dans notre « Crianças do Mundo ».


Le cerveau des élèves est stimulé au moyen de jeux individuels et colectifs qui améliorent les capacités cognitives et socioémotionnelles, outre l’Abacus qui développe le raisonnement logique, la concentration, la coordination motrice, la capacité de penser et agir, entre autres habilités.


Leur objectif est le suivant : à l’aide d’un kit individuel et un professeur, développer :
La mémoire
Le raisonnement logique
La concentration
L’autoestime et autoconfiance
La discipline et la Persévérance
La motivation pour l’étude
Meilleure absorption et retenue des contenus disciplinaires.
La capacité de travail en équipe
Meilleure préparation pour la vie scolaire, professionnelle et personnelle

Vu le sérieux de ce système « Supera » nous étudions la possibilité de l’implanter à l’essai chez nous pour 12 de nos enfants qui en auraient le plus besoin mais nous sommes encore bien freinés par le coût de chaque Kit dont le prix serait d’environ 250 euros (x 12 : 3.000 euros). Cela vaut-il ce prix-là et où trouver cet argent ? Ne serait-ce pas un luxe ? On y pense, seulement.

Michel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire