mardi 3 avril 2018

Crianças do Mundo, personne juridique

Peu de gens le savent mais, au Brésil, étonnamment, les ASBL et les Fondations sont étroitement surveillées. Un Procureur de la République est spécialement désigné pour ces fonctions. Aucune dépense ne peut-être faite sans une facure légale qui passe par l’Administration des Finances, la comptabilité doit être à disposition, les règles syndicales respectées, les règles sanitaires et de sécurité aussi, le bilan approuvé par l’AG et Enregistré doit être publié en avril dans un journal local (un extrait, heureusement !)


Les règles sanitaires : de temps en temps, nous recevons la visite de l’inspection sanitaire avec ses exigences parfois farfelues : des glaces que nous recevons gratuitement des glaciers pour les enfants, ont dépassé la date de validité de 2 jours (c’est arrivé !), d’où obligation de détruire ces 50 kg de crême glacée devant leurs yeux ! Le plafond de la cuisine doit être peint avec une peinture à l’huile !

Les lavabos des toilettes des enfants doivent disposer de distributeurs de savon liquide et de rouleaux d’essuies en papier ! Ce sont des exemples mais vous imaginez la durée de vie des rouleaux de papier employés par des enfants de favelas . De même pour les distributeurs de savon ? On a fait l’expérience : en 4 jours tout était terminé et cassé ! Ce n’est même pas de la mauvaise volonté ! Ils ne savent pas se servir de ça à 8 ou 9 ans ! Nous en sommes donc revenus à l’essuie-main changé tous les jours et à la brique de savon. Ça, ça marche ! Et tant pis pour ce que dira l’Inspection Sanitaire !

Quant aux Pompiers, ils exigent l’installation d’extincteurs (à raison !) et de lampes de secours à toutes les portes de sortie avec l’indication de sortie. Or, les salles de classe (36 m²) n’ont qu’une seule porte (pas moyen de s’égarer !) et la plupart des autres salles aussi. En outre, à partir de 17h , il n’y a absolument plus personne dans tout Crianças do Mundo. Ni enfants, ni Personnel ! Sauf Evelyne et Michel ! Et le soir tombe à partir de 18h !!!! C’est bien utile un éclairage de secours en plein jour ! De plus, aucune construction ne possède d’étage. Tout est de plein-pieds . Mais le règlement, c’est le règlement ! Et il est souvent stupide et inadapté à notre réalité ! D’où, on ne réalise pas souvent ces exigences mais, jusqu’à présent,  on ne nous dit rien !

Voilà toute l’aide que nous recevons des Pouvoirs Publics : rien que des emm... ! Et tout cela prend beaucoup de temps et coûte cher. Vive la bureaucratie et la paperasserie ! Il faut bien faire semblant de contrôler.

On résiste !

Michel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire