vendredi 23 septembre 2016

Dans la mauvaise poche!

Une étude faite récemment par le Ministère Public Fédéral montre que des fraudes ont consumé 2,6 milliards de reais (autour de 700 millions d’euros) de la “Bourse Famille”, sorte d’allocation familiale accordée depuis quelques années aux familles pauvres. Des fonctionnaires publics, des personnes décédées et même des donateurs de campagnes politiques se retrouvent entre les bénéficiaires de ce programme.

Seulement entre 2013 et 2014, au moins 2,6 milliards de reais du total de l’allocation se sont retrouvés dans la poche de ceux qui n’en avaient pas besoin. Cela permettrait de construire autour de 30.000 maisons populaires. Cette étude a détecté plus d’un million de cas de fraude dans tous les états du Brésil. La Bourse Famille, d’une valeur mensuelle de 77 reais par personne (autour de 20 euros), est destinée exclusivement aux brésiliens qui vivent sous la ligne de pauvreté. Mais beaucoup la reçoivent sans y avoir droit.

Seulement parmi les fonctionnaires publics, 585.000 en ont bénéficié illégalement. Les donateurs de campagnes politiques occupent une place de choix parmi les fraudeurs. Le Ministère Public a rencontré 90.000 bénéficiares du programme. L’étude a encore trouvé 318.000 bénéficiares qui sont des chefs d’entreprises. Un certain nombre de bénéficiaires sont des personnes décédées.

Les 2,6 milliards détournés correspondent à 4,5% du total investi dans le programme pendant cette période. Cependant, beaucoup d’autres fraudes existent mais n’ont pas été relevées dans l’étude. Celle-ci en effet se concentrait uniquement sur les familles de 4 membres ou moins. Le préjudice risque encore d’augmenter.


Il existe beaucoup de programmes sociaux valables au Brésil. Le gros problème reste la corruption, à tous les niveaux et dans tous les secteurs. Et ce qui au départ devait être une aide aux plus défavorisés, finit par bénéficier des gens malhonnêtes, au détriment de tous ceux qui en ont vraiment besoin et y ont droit. Il est temps que les choses changent dans ce beau pays et que l’honnêteté commence à trouver sa place. Le Brésil pourra alors réellement évoluer et améliorer les conditions de vie de tous.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire