mercredi 23 mars 2016

Les universitaires de Crianças do Mundo

On appelle ici « Formatura » la cérémonie officielle de remise de diplômes à l’Université. C’est une cérémonie grandiose où les parents et amis sont invités et les étudiants apparaissent en uniforme de circonstance (voir photo de 2009 !)

D’ici peu, nous aurons 4 « formaturas » de 4 de nos anciens de Crianças do Mundo, formés en Ingénieur Mécanicien, Ingénieur Civil, Ingénieur Électricien et Droit. C’est toujours un moment important pour nous quand nous voyons aboutir ce terrible effort accompli, souvent avec notre aide, par des jeunes qui ont passé 4-5 ans, parfois bien plus comme internes, au sein de notre Crianças do Mundo.

Si nous leur témoignons notre admiration et notre fierté vis-à-vis de cette conquête, nous assistons rarement à cette cérémonie de  Formatura  car  ce sont des heures de chahut complet, pendant lesquelles il est absolument impossible d’entendre ou voir quoi que ce soit ! Cette « cérémonie » est réalisée pour plusieurs disciplines de l’Université en même temps et compte près de 200 étudiants à la fois ! Le recteur tente bien (parmi d’autres) de faire un discours mais impossible de comprendre ce qu’il dit tant le manque de respect et de courtoisie est total parmi les groupes de soi-disant amis de ceux qui reçoivent leur diplôme ! C’est un peu triste car nos étudiants aimeraient que nous soyons présents. Mais on les voit avant et après et admirons les photos du « jour ».
Après coup, ils comprennent pourquoi nous n’assistons plus à ces cérémonies ayant vécu ce chahut infernal pendant 2 ou 3 heures !! Et ils ne nous en veulent absolument pas !
D’autres, beaucoup qui n’ont pas fait l’Unif, se forment pourtant dans une profession technique comme technicien infirmier, technicien en mécatronique, en électricité ou informatique. Des professions très recherchées et qui leur assure des débouchés intéressants.
Tout cela est un peu aussi le fruit du travail effectué au sein du Projet Crianças do Mundo que vous soutenez depuis 29 ans maintenant. Nous pensons (sans cocorico exagéré !) que cela a valu la peine même s’il y a eu des échecs aussi. Ça fait partie de la vie !
Mais, pour tout cela, n’oubliez pas de continuer à soutenir notre projet Crianças do Mundo. Nous avons besoin de vous tous ! Merci !
Michel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire