lundi 22 septembre 2014

Nouvelles

La Coupe du Monde est passée, terminée, gagnée par  l’Allemagne et a provoqué une déroute terrible pour le Brésil qui, en plus, jouait chez lui ! On s’en remettra, bien sûr, car on n’a pas le choix et la vie doit continuer. Nous avons vécu un hiver assez clément avec des températures entre 14º la nuit et 26º la journée !
Pour le reste, l’Education ne va pas mieux (au contraire), la Santé Publique est un désastre quand il faut 20 ans pour pouvoir bénéficier (peut-être) d’une prothèse du genou. On vous en reparle plus loin.
La violence s’installe de plus en plus dans nos rues où des dizaines de jeunes de 15-16 ans meurent, exécutés par balles pour dettes de drogues ou guerre de gangs. C’est vraiment effrayant ! Plus question de sortir le soir pour le plaisir d’une promenade.
Les élections ont lieu ce 5 octobre et le résultat est bien incertain. Impossible de savoir qui va gagner la Présidence du Brésil. On vote aussi pour les gouverneurs d’Etats, les députés fédéraux et d’Etats, les Sénateurs. L’incertitude complète surtout depuis la mort accidentelle d’un des principaux candidats à la Présidence. On croise les doigts pour que le choix des brésiliens soit le meilleur pour ce magnifique pays.
Quant à nous, à Crianças do Mundo, nous sommes un peu anxieux devant la baisse des ressources que nous recevons mais on essaie de tenir bon. Le nombre d’enfants a bien diminué mais la qualité reste la même. De nombreuses demandes de gosses misérables, pourtant, car la misère, surtout morale, ne fait qu’augmenter dangereusement à cause de la démission des parents, de l’incompétence absolue de l’Ecole, la mauvaise qualité des soins de santé mais l’excellente santé des traficants de drogues, par contre ! Mais on ne peut tous les prendre avec nous, malheureusement !
Ne nous abandonnez surtout pas en ce moment. Nos enfants et nous avons vraiment besoin de tous et l’époque est TRÈS difficile, croyez-le bien ! On vous embrasse du fond du coeur et on vous remercie pour tout ce que vous faites pour eux! C’est tellement indispensable !

Evelyne et Michel

              van der Meersch

Aucun commentaire:

Publier un commentaire