samedi 21 septembre 2013

L'enseignement fondamental

Oui, on revient toujours sur le même sujet. Parce que cela devient de pire en pire même si on pensait que cela n’était plus possible. Les enfants de 7, 8 ou 9 ans que nous accueillons, ne savent ni lire ni écrire leur propre nom et ils sont en 2e, 3e ou 4e année primaire !! Il est interdit de les faire doubler pour ne pas traumatiser ! L’analyse grammaticale n’existe plus et on vient d’interdire d’enseigner les tables de multiplication ! Pour faire une multiplication, l’enfant doit faire des tas de dessins pour « comprendre » le résultat et plus l’apprendre par coeur ! Imaginez le temps pour faire 367 X 298 quand chaque terme de la multiplication devra être dessiné et « compris ».

Que devient le développement de la mémoire et du cerveau là-dedans, il n’y a pas de réponse à cela... En 9e année primaire (eh oui, il y en a 9, maintenant, ça rassure !) seulement 20% des enfants sont alphabétisés ! Et en route pour un secondaire de 3 années dont vous imaginez le contenu ! Arrivés à l’Université....devinez ! Et des congés ou des fêtes tout au long de l’année : jour de l’étudiant, jour ET semaine de l’Enfant, jour (qui devient semaine) des Professeurs, congé de Carnaval, de la Coupe du Monde de foot. Quand un jour férié tombe un mardi ou un jeudi, on fait le « pont » le lundi ou le vendredi pour avoir un long w-e ! Quand, en temps normal ( !), il y a école (4 h. par jour), c’est le chambard absolu avec des enfants qui jouent, se battent et hurlent sans trève ! Les toilettes (sans portes car elles ont été détruites il y a longtemps !) sont les lieux privilégiés des drogués ou vendeurs de drogue, sans parler des vicieux de tous genres ! Oui, même en primaires ! Pendant ce temps, nous, les gens de Crianças do Mundo, assumons l’alphabétisation, l’indispensable socialisation, l’apprentissage d’un minimum de discipline, et nous prenons TOUS les enfants ensemble et toute la journée quand il y a des « ponts » ! La rue est vraiment trop dangereuse pour les y laisser si longtemps ! Voilà la situation de ce que l’on appelle « Enseignement » dans les écoles . Et j’en passe et des plus graves encore ! Le pire, c’est que PRESQUE TOUT LE MONDE S’EN FOUT ! Nous pas ! Michel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire