jeudi 9 août 2012

Le Brésil aujourd'hui


Lorsque l’on parle du Brésil, on pense souvent : carnaval et football ! C’est un peu triste et un peu court lorsque l’on connait un peu mieux le pays, son peuple si accueillant, ses paysages somptueux, ses plages admirables, ses richesses naturelles, ses régions si diverses et riches en folklore, musique, gastronomie. Un pays qui gagne vraiment à être connu en profondeur. Malheureusement, tout cela est souvent gâché par cette corruption gigantesque (et politique) qui empêche de combattre efficacement la misère noire qui existe encore. La classe moyenne a augmenté sensiblement, dit-on. Mais on appelle « classe moyenne » au Brésil les familles aux revenus de plus de 445 euros !!

Quant à l’enseignement, on vous en a déjà tellement parlé ! Il n’existe pratiquement plus, les écoles détruisent au lieu de construire les enfants et la grande conséquence en est une « abétisation » de la population au lieu de l’ « alphabétisation ». C’est parfois effrayant la réponse si simpliste des gens à des questions faciles ou à différentes situations ! On en pleurerait parfois ! Et de là viennent les meurtres, la violence, les abandons de famille, l’entrée dans la drogue.

Pourtant, on pourrait faire tant de belles choses au Brésil si les plus intelligents prenaient les choses en main et se donnaient la peine de « faire » quelque chose de positif. Encore faut-il le vouloir ! Ou les laisser faire !

“CRIANÇAS DO MUNDO” AU BRÉSIL :
  • Entité déclarée  d’Utilité Publique Municipale, « Estaduale », et Fédérale.
  • Enregistrée et agréée aux Conseils Municipal, Estadual et Fédéral d’Assistance Sociale.
  • Déclarée « Entidade Beneficiente de Assistência Social », « titre » concédé plusieurs années après la déclaration d’Utilité Publique Fédérale et qui permet l’exonération des charges patronales normalement payées pour le Personnel. Cela représente une économie pour nous de près de 6.500 euros par mois  (ou 84.500 euros par an y inclus le 13e mois!). Seule une autre Entité de la région (sur une centaine) a aussi obtenu ce titre!
  • Subside (réduction) de 80% sur la facture d’électricité.
  • Titre de Citoyen Honoraire décerné à Michel en 1996.
  • Exemption de tous impôts comme l’impôt foncier, la taxe annuelle sur les véhicules et autres taxes de l’Etat de Minas Gerais ou de la Fédération.
Mais ne vous y trompez pas : tout cela a demandé des années de lutte « bureaucratique » !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire