lundi 22 juin 2015

Que sera demain?

Depuis de nombreuses années , à partir de la fin du  siècle passé, beaucoup constatent que les écoles ne sont plus comme avant, qu’il n’y a plus aucune discipline, mais beaucoup de violence, de défis de l’autorité, et, souvent, une impossibilité totale d’enseigner. Des tas de gens « compétents » ont exprimé leur opinion à ce sujet : professeurs mal préparés ou mal payés, pas assez d’argent consacré à l’enseignement, parents désintéressés ou démissionnaires n’exigeant plus rien, siècle de l’informatique, réseaux sociaux trop attrayants, esclavage des Ipod, Ipad, tablets etc... Il y a peut-être un peu de tout cela !


Mais avez-vous déjà pensé à une chose : la mixité a été implantée dans nos écoles dans les années 60! Mais que cela vient-il faire dans le débat, me direz-vous ? Eh bien, au risque de passer pour un fou, un taré ou un homo, je pense que beaucoup de maux dans les écoles viennent de là ! On a voulu implanter dans les écoles un système de vie plus normal, socialement, où les garçons cotoyeront les filles, où la mixité sera la règle comme dans les familles ou la société ! On a oublié une chose : l’école n’est peut-être pas le meilleur endroit pour se découvrir l’un l’autre, se connaître, se conquérir, surtout au moment de l’adolescence. L’école est un lieu d’apprentissage, de transmission des connaissances de maîtres à des élèves et PAS AUTRE CHOSE ! Il y a de nombreux moments en dehors de l’école pour vivre en mixité et découvrir l’autre sexe : en famille, en congé, en vacances, en soirées...
Or, on constate que l’école actuelle est devenue un lieu de rencontres, de jalousie, de chahut, de sexe, de violence, de conquête, d’échange de billets doux où la mixité joue un rôle essentiel ! Où trouve-t-on encore du temps (ou l’occasion) pour enseigner ou étudier ? Et le mariage ? Qu’est-il devenu ? J’exagère ? Oui !  Sans doute !
Mais pensez-y ! Je ne vous demande pas d’être d’accord avec moi mais d’y penser ! Et vous qui êtes plus âgés et qui avez vécu ces collèges ou écoles unisexes, souvenez-vous que l’enseignement y était prioritaire et sérieux ! La discipline était ferme. Et y avait-il plus d’homosexuels ou de gens perturbés pour autant ? N’était-il pas plus facile d’être sérieux et de se concentrer ? Les choses les plus importantes n’étaient-elles pas une solide formation, une belle profession, un mariage heureux, SOLIDE et DURABLE avec une famille heureuse ?
Oh, il y a encore des écoles comme cela, même mixtes, mais c’est devenu de plus en plus rare, reconnaissez-le ! Surtout dans les écoles seondaires.
Au Brésil, c’est le chaos total, même à l’école primaire, même à 8-9 ans...
Comme dit le titre de  l’émission de  TV5 Monde : « Que sera demain ? ».

Michel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire