mardi 19 mars 2013

En bref...

  • Notre « bonne » ville de Coronel Fabriciano (105.000 habitants) a terminé l’année avec plus de 50 assassinats en 2012. Ce qui fait donc plus de 50 pour 100.000 habitants. La ville de Rio en est à 37 pour 100.000 habitants !! Chouette, non?
  • Rien qu’en janvier 2013, il y eut déjà 7 assassinats! Ça commence bien!
  • Nos enfants ont tous passé de classe en fin 2012...Évidemment puisqu’on ne peut plus les faire doubler !!! (Directives du Gouverneur de l’Etat). Savoir lire, écrire ou calculer est absolument secondaire ! On ne va pas emmerder ou « traumatiser » les gosses pour si peu de choses !! L’avenir du pays s’annonce brillant!
  • Fin janvier, nous avons engagé pas mal de gens pour substituer les professeurs qui sont partis (retraite, accident, famille...). Cela devenait en effet difficile à gérer. Mais on ne pouvait engager 1 mois avant les vacances des enfants!
  • Une bonne petite expérience à faire en famille : demander aux enfants l’exacte définition, pour eux, du mot « AIMER »! C’est souvent édifiant!
  • C’est extraordinaire : la vente privée de sapins (Noël Pour Tous) a réalisé un chiffre de plus de 930 sapins vendus ! Près de 900 kg de massepain vendus aussi ! Un énorme coup de main pour Crianças do Mundo en fin d’année ! Merci à tous, du fond du coeur !
  • Enfin, une personne honnête et compétente (ancienne prof.) est devenue Préfète (bourgmestre) de notre ville de Coronel Fabriciano. Tout devient possible ! Au moins au niveau du dialogue, car financièrement....la ville est en mauvais état. L’ancien Préfet était honnête aussi mais le dialogue était impossible!
  • Le jeudi 31 janvier fut la première fois, en 25 ans, que Crianças do Mundo n’a pu fonctionner. Du moins pour les enfants. Il drachait à un tel point que les rivières sortaient de leur lit, les ponts étaient sous eau, les rues avec 50 cm d’eau. Aucun bus ne pouvait rouler et il nous fut donc impossible d’aller chercher nos enfants. Vous imaginez la pagaille pour « essayer » de prévenir tout le monde!!
  • Nous en avons un peu marre d’entendre en Europe que le Brésil est maintenant un pays riche, sans problèmes, où tout est rose ! C’est le fruit de la vantardise de l’ex-président Lula qui passait son temps à voyager et à se pavaner  à travers le monde ! Il faut vivre ici pour percevoir combien tout cela est faux et combien tout s’est dégradé en 30 ans : alcoolisme, drogue surtout, misère profonde et aucune valeur donnée à la vie sont les caractéristiques principales de 2013 ! Sans doute  ne faudra-t-il  pas longtemps pour que cela redevienne évident pour le monde entier ! Oui, de l’argent a été distribué aux plus pauvres (qui, parfois, ont même arrêté de travailler !) mais jusque quand cela sera-t-il possible ? La fontaine de l’argent des « commodities » vers la Chine est en train de se tarir vilainement! Oui, vraiment, les enfants misérables du Brésil ont encore bien besoin de nous tous!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire