vendredi 20 septembre 2019

En bref


  • Les religions évangélistes sont en train d’envahir le Brésil et non seulement  dans la vie des familles mais aussi sur le plan politique. Leur influence devient TRÈS importante à tous les niveaux. Ils forment des groupes de pression très influents. Le Brésil ÉTAIT le pays le plus catholique du monde!
  • Dans une prison du nord du Brésil, une bagarre entre deux factions rivales de traficants de drogue a fait plus de 60 morts dont 16 décapités ! Quel afflux de délicatesse ! Un modèle de civilisation !
  • Le mois d’août au Brésil est, pour les enfants, le mois des cerfs-volants. Il y a beaucoup de vent à cette époque. La différence avec nos cerfs-volants belges est que les petits brésiliens, comme ils n’ont pas d’argent,  les fabriquent eux-mêmes avec des morceaux de bambou et des sacs poubelles ou papiers. Et ça vole !! Des jours de fabrication sont prévus chez nous et, après, des grands concours de cerfs-volants. Ils ADORENT ça ! Et tous y participent !C’est une vraie fête ! Après, ils l’emmènent chez eux.
  • Il y a plein de cacaoyers sauvages dans notre terrain. Pas assez pour en faire du chocolat mais les enfants adorent ouvrir le fruit mûr et sucer les fèves de cacao (qui ne goutent pas grand’chose à ce stade !).  Mais qui sait un jour il y aura le chocolat « Crianças do Mundo » sur le marché ! Attention, Côte d’Or !
  • Un topographe de la Fondation São Francisco Xavier et son équipe sont, depuis un mois, occupés à prendre les repaires topographiques de notre terrain. Une première carte contenant la position de toutes les constructions avait déjà été faite mais contenait des erreurs ! On recommence donc avec, en plus, les mesures topographiques exactes des limites externes du terrain.
  • Le 7 septembre était le jour de l’Indépendance du Brésil. C’était un samedi mais il y avait dans notre ville un grand défilé et les enfants des écoles municipales étaient obligés d’y participer ! En compensation ils avaient congé le lundi 9. Dans ce même événement, après les enfants, un défilé de chiens (avec leurs maîtres)!  Mais oui ! ! Différent, hein ?!!
  • La grossièreté et la goujaterie sont des choses difficiles à supporter ! Le manque total de psychologie et de diplomatie aussi. Les brésiliens bien éduqués (c’est la grande majorité !) demandent pardon à Monsieur et Madame Macron.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire