vendredi 8 décembre 2017

Scène vécue par un lecteur du Nouvel Observateur

Une vieille dame est à la caisse d’une grande surface, où la caissière est occupée à pointer ses achats.
Derrière elle, un « sale gamin » de 9 ou 10 ans pousse le chariot de sa mère dans les pieds de la vieille dame...Une fois, deux fois, trois fois...la vieille dame se retourne et demande au gamin d’arrêter.
Le  gosse continue volontairement, une fois, deux fois, trois fois...
La vieille dame s’en prend alors à la mère : « vous ne pouvez pas lui demander d’arrêter, Madame, s’il vous plait ? Votre fils me fait très mal ! »
« Non ! dit la mère, ma méthode d’éducation consiste à le laisser faire tout ce qu’il veut, sans interdit, pour qu’il prenne conscience tout seul du tort qu’il fait aux autres. C’est plus efficace !!! »

Derrière la mère et son fils, un jeune homme de 19 ans attend son tour avec quelques courses à la main, dont un pot de confiture de groseilles. Il dévisse calmement le pot de confiture et le déverse sur la tête de la mère du sale gosse ! La mère se retourne furieuse !
« Voilà, dit-il, moi aussi j’ai été élevé comme votre fils, je me comporte donc comme je veux !! »
La vieille dame, à l’avant, se retourne et dit à la caissière ; « Le pot de confiture...c’est pour moi !!!

Mais comme on aimerait connaître ce jeune homme génial de 19 ans !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire