mercredi 22 juin 2016

Il vit pour toujours dans nos coeurs

Il s’appelait Northon. Il avait 9 ans. Il faisait partie de notre famille Crianças do Mundo . C’était un (notre) petit garçon  vraiment adorable et doux, avec un sourire désarmant, aimé de tous !

Il est parti ce 05 avril, vaincu par cette foutue leucémie !
C’EST TROP INJUSTE !

Nous sommes en janvier 2014. Les inscriptions pour les petits nouveaux ont commencé. Parmi les enfants qui désirent entrer à Crianças do Mundo, le petit Northon, 7 ans, se présente avec sa grand-mère, dona Cecilia. Michel procède à l’entretien avec lui et tout de suite, il décide d’ accueillir Northon chez nous.

Nous apprenons que sa grand-mère est en fait son arrière-grand-mère et que celle-ci, malgré une vie dans la pauvreté et les nombreuses difficultés, s’occupe de 4 arrière-petits-enfants. Northon répond en tout aux conditions pour entrer chez nous et il est accueilli sans hésitations.


Nous découvrons au fil des jours un petit bonhomme d’une grande douceur et de beaucoup de gentillesse. Il semble assez fragile, mais participe avec enthousiasme à toutes les activités proposées. Il devient très vite l’ami de tous et ne donne aucun problème, ni à l’étude ni pendant les activités diverses. Tous, adultes comme enfants, le prennent vite en affection et son sourire radieux fait du bien à tous autour de lui.

Petit à petit, nous apprenons son histoire. La maman de Northon, Sabrina, qui a autour de 26 ans, ne s’est jamais occupée de lui, car elle passe sa vie dans la rue, dans la drogue et la prostitution. Malgré son jeune âge, elle a déjà eu 4 enfants, tous de pères différents qui ne se sont jamais souciés de leurs enfants bien entendu; Northon est l’aîné. La mère de Sabrina, grand-mère de Northon, n’a jamais été d’aucune aide non plus, car elle aussi mène une vie de prostituée. Ne restait que l’arrière-grand-mère pour soccuper des 4 enfants, dont le dernier n’a que quelques mois, tâche dont elle s’acquitte du mieux qu’elle peut, malgré ses maigres conditions et bien qu’elle ait plus de 70 ans. Elle sait qu’elle n’a pas le choix, qu’elle est la seule à pouvoir éviter aux enfants un abandon total. Elle est très heureuse d’apprendre que Crianças do Mundo va accueillir Northon. Ce sera bon pour lui et nous la soulagerons un peu de sa lourde tâche. Nous admirons cette femme, pour son courage et son coeur généreux. Et en plus, elle parvient à bien élever ses arrières-petits-enfants, car Northon est vraiment un petit garçon adorable, un des plus doux que nous ayons jamais accueilli parmi nous.
Les mois passent et Northon continue tout aussi gentil et ami de tous. Nous constatons seulement chez lui une grande fatigue .

Northon (gauche) prêt à partir pour l’école. A l’école, son institutrice me dit qu’il dort beaucoup en classe l’après-midi. Je lui dis qu’à Crianças do Mundo le matin, il fait beaucoup d’activités physiques, et que, comme il n’a encore que 7 ans, c’est peut-être un peu trop pour lui. Certains enfants, plus jeunes, ne tiennent pas le rythme. Il faut se lever tôt pour arriver à Crianças do Mundo à 7h et puis, lorsque les enfants rentrent chez eux après l’école, il est presque 18h.
Ce sont de longues journées, bien            remplies, et c’est peut-être un peu trop    fatigant pour Northon.

Un jour, dans le courant de l’année 2015, bien que Northon ait eu 8 ans, Dona Cecilia nous téléphone, nous annonçant que Northon ne pourra plus venir à Crianças do Mundo. Il est vraiment trop fatigué et a du mal à se lever le matin. Il a besoin de se reposer pour pouvoir être plus attentif à l’école. Bien que nous soyons tristes de perdre notre petit Northon que nous adorons, nous répondons à Dona Cecilia que nous comprenons parfaitement. Elle demande si Northon pourra revenir à Crianças do Mundo quand il sera un peu plus fort, et nous lui assurons que oui, que sa place sera toute réservée jusqu’à ce qu’il puisse revenir. Ce sera une grande joie pour tous, car il est très aimé chez nous.
Malheureusement, quelques semaines plus tard, vers le mois de septembre,  nous apprenons qu’on a découvert chez notre petit Northon une leucémie. Malgré qu’il ne fréquentait plus Crianças do Mundo, sa fatigue empirait encore et son arrière-grand-mère l’a donc emmené chez le médecin. Ce fut un choc énorme pour elle et pour nous tous. Nous comprenons en une fois mieux sa fatigue et sa fragilité. Mais quelle tristesse d’apprendre cette terrible nouvelle et quel sentiment d’injustice, un enfants si doux et si gentil.

Northon a été emmené à Belo Horizonte, la capitale de notre état de Minas gerais, pour y être soigné dans un hôpital pédiatrique. Nous voulons garder espoir et nous dire qu’il s’en sortira, qu’il est entre de bonnes mains. Bien souvent, nous parlons de lui à Crianças do Mundo, car il a laissé de tellement bons souvenirs. Nous avons des contacts réguliers avec Dona Cecilia pour avoir des nouvelles de Northon. Mais sa santé décline de plus en plus, jusqu'en cette fin mars où il doit entrer en soins intensifs. Il y reste quelques jours, mais hélas ne résiste pas. Ce mardi 5 avril 2016, nous recevons un coup de fil nous annonçant que notre petit Northon nous a quittés. Il est 8h du matin et nous sommes sous le choc, terriblement secoués par cette triste nouvelle. Nos espoirs se sont envolés et nos coeurs ressentent une peine profonde. Mais pas seulement de la peine, de la révolte aussi devant une telle injustice et beaucoup de questions. Pourquoi un enfant si merveilleux doit-il passer par tant de souffrance et en plus ne pas s’en sortir? Il avait toute la vie devant lui, mais il n’y a pas eu droit. La journée est bien difficile à vivre pour tous, mais les autres enfants sont là et il faut continuer. Mais tous, grands et petits, sont touchés par la disparition de cet enfant adorable et c’est une journée bien différente et triste qui se déroule ce 5 avril.

Le lendemain, Northon est ramené de Belo Horizonte pour être enterré à Coronel Fabriciano.  Il est veillé tout près de chez nous et nous allons lui rendre une dernière et bien pénible  visite. Dona Cecilia est là, à ses côtés, inconsolable. Aucune parole ne peut atténuer sa douleur, mais un geste simple lui réchauffe un peu le coeur. Michel lui remet 2 grandes photos de Northon, tirées quand il était chez nous à Crianças do mundo, tout souriant et heureux. Elle en a les larmes aux yeux et tout de suite, elle en place une sur son cercueil, pour que tous puissent retrouver son petit Northon comme il était avant, avec un sourire radieux et merveilleux. Pas ce petit garçon amaigri, au visage méconnaissable, mais un enfant joyeux, rayonnant de bonheur. Nous ne pouvons hélas pas faire grand chose d’autre pour Dona Cecilia, sinon l’aider pour que Northon ait des funérailles humaines et décentes. Elle sait que nous serons toujours là pour elle quand elle en aura besoin, même si c’est bien peu de choses face à cette grande tristesse.

Notre bus part à 17h, pour reconduire nos autres enfants à la maison. Le cimetière se situe tout près de chez nous et l’enterrement a lieu à 17h. En temps normal, c’est un chahut joyeux dans le bus, tous les enfants chantant et criant. En ce mercredi 6 avril, au moment où notre petit Northon est enterré, le bus passe en silence devant le cimetière; les enfants jettent un dernier regard à leur petit copain Northon et lui disent adieu, une dernière fois...
Evelyne

Aucun commentaire:

Publier un commentaire